Auteur : Marion

Rétrospectives des Affiches

Share Button

21ème Festival Patrimoine Vivant

pixartprinting-recto-flyer-PV-2016

Le Programme est arrivé pour le découvrir cliquez ici

 

Suite à la Commission de Sécurité qui s’est déroulée, nous avons quelques informations et recommandations à vous donner pour votre venue au Festival : 

Les vendredi 16, samedi  17 et dimanche 18 septembre, nous vous attendons pour retour le 21ème Festival Patrimoine Vivant au Palais des Sports et  sur le château médiéval de Château-Thierry. A cette occasion nous vous informons que des tirs d’artilleries médiévales auront lieu dans l’après-midi.

Si vous souhaitez venir costumés, c’est avec plaisir que nous vous recevrons, par contre pour des questions de sécurité, nous ne pouvons vous faire rentrer sur le site du festival avec des objets métalliques, même s’ils font partie du costume médiéval, une consigne gratuite, sera à votre disposition.

D’autre part il est recommandé de limiter les sacs à dos et leur contenu afin de faciliter l’entrée sur le site ainsi que le travail du service de sécurité.

◊ Vendredi 16 septembre – Palais des Sports / 19h-01h 

Shillelagh 

ShillelaghUn violoniste, un accordéoniste, un guitariste, passionnés de  musiques traditionnelles, tous trois danseurs, mettent leur inventivité musicale et leur connaissance des traditions au service de la danse. Forts des différentes pratiques acquises au fil de leurs bals, alliant savoir-faire et facétie, les trois compagnons vous emmènent dans leur univers musical. Shillelagh propose un répertoire composé à la fois de danses de la Flandre française, la région d’origine des musiciens et de danses plus génériques jouées dans toutes les régions de France. Et s’il y a mille et une manières de danser, il y a aussi mille et une manières de jouer de l’interpréter. Shillelagh joue une musique généreuse et pleine de vie. Une musique qui fait taper du pied, se lever de sa chaise, entrer dans la ronde. La complicité qui unit les musiciens est contagieuse, les spectateurs, les danseurs sont vite captivés. Dans une ambiance hors du temps, conviviale et festive, Shillelagh vous fera basculer un peu ailleurs, le temps d’un bal.

Plantec 

Plantec Awen 2Incontournable de la nouvelle scène bretonne, le trio ouvre les portes d’une musique sans limite qui nous immerge dans leur univers de musique à danser et d’électro sauvage. Plantec est avant tout un groupe de fest-noz : s’appuyant sur la musique traditionnelle bretonne, la bombarde est toujours prépondérante, c’est l’instrument principal. Un son puissant, tantôt acide tantôt rond et grave, dont les notes s’enchaînent à une vitesse folle et tissent la trame mélodique du morceau. Cependant, on est loin des groupes de folk acoustiques traditionnels : chez Plantec, l’ambiance rock-électro prédomine dans l’univers de la musique bretonne, leur style est unique.  Mais l’expérience Plantec se vit pleinement en live, le trio surprend toujours par l’énergie sauvage avec laquelle il emmène le public dans cet univers onirique en créant à chaque fois un phénomène de transe. Lorsqu’on regarde les danseurs : ça saute, ça chante, ça headbang les yeux fermés, mais toujours en rythme, et le public se laisse emporter…

Castanha é Vinovel 

photo_presse_cv2 (2) C’est un duo de musiciens biterrois qui puisent des chansons et des airs à danser dans le répertoire traditionnel occitan. Vielle à roue, accordéon, chants et rythmes se combinent pour offrir un son dans le plus pur esprit du balèti populaire. Tout s’enchaîne et ne laisse aucun répit ! On danse jusqu’à plus soif où traditions et vieux airs se réveillent. Rondeaux, polkas piquées, bourrées, mazurkas et valses tournent et claquent sur les parquets. Les danseurs se déchaînent, la musique tourne, tourne et vous entraîne… Ils sont deux, on croirait qu’ils sont dix. Percus aux pieds, instruments en main, leurs deux voix se mêlent pour mieux nous enivrer, une cure de bonheur pour conjuguer hier au plaisir d’aujourd’hui. Castanha é Vinovèl incitent et invitent le public à la danse, toutes générations confondues. « Lo Castanha e lo Vinovèl fan dançar lo monde ».

◊ Samedi 17 septembre – Château Médiéval / 14h-01h 

 

la mal coiffée ©clothilde grandgouillotLa Mal Coiffée réinvente depuis 2003 un chant polyphonique où la poésie et la langue occitane sont indissociables de l’expression populaire. La Mal Coiffée, c’est d’abord un souffle. Celui de cinq voix féminines, messagères d’une langue qui claque : l’occitan. Puisant dans le chant languedocien, La Mal Coiffée en tire un son unique, empreint d’une pulsation charnelle. Son travail polyphonique réinvente et s’enrichit chaque jour de cette matière brute, forte et généreuse, en lui apportant une touche personnelle avec pour seul accompagnement des percussions. Martelées par le tambourin, le bendir ou les cymbales, leurs polyphonies organiques et véhémentes charrient joie et passion à travers de courts poèmes, portés par cette « mal coiffée » ébouriffante. Femmes tribales, chantres de la culture occitane, elles ensorcellent sur des rythmes de transe et invitent à la danse. On ne se fait pas prier.

Ronan Le Bars Group

Ronan le Bars GroupVenez découvrir les uillean-pipes sous les doigts du virtuose de l’instrument ! Ronan le Bars vous surprendra au son de cette cornemuse irlandaise avec laquelle il explore des nouveaux horizons musicaux. Après avoir participé aux grandes formations bretonnes dont la culture le passionne, il a travaillé avec les plus grands artistes de variété apportant à leurs albums un timbre et une couleur uniques. Le concert qu’il nous propose est une création, véritable performance à l’instrument. Il mêle habilement des airs à danser et des mélodies du répertoire de la musique de Haute et de Basse Bretagne qu’il fait dialoguer avec ses propres compositions, inspirées de lieux, d’anecdotes ou de thèmes traditionnels. Le tout est remarquablement arrangé à la façon de nos cousins irlandais. Ces nombreuses originalités font de ce concert un instant unique qui laissera pour la première fois la place de lead aux uilleann pipes dans la musique bretonne.

Doolin

DoolinLogo2016-blanc (2)Doolin’ tire son nom d’un petit village de la côte ouest de l’Irlande, réputé pour sa musique traditionnelle et haut-lieu du « craic », cet esprit de fête, typiquement irlandais qui est aussi la marque de fabrique de ce groupe. Composé de six musiciens de talent, venus de Suisse, Doolin’ est considéré aujourd’hui à l’échelle internationale comme l’un des groupes les plus novateurs de la musique irlandaise dont il dépasse les frontières par la modernité de son style, son énergie et la diversité de ses influences folk, pop-rock, jazz, funk… Leur répertoire – mélange de chants et d’instrumentaux – associe aux compositions du groupe des airs traditionnels irlandais créant un style original et personnel. Si le groupe séduit les connaisseurs, en atteste le franc succès qu’il rencontre en Irlande, il sait aussi partager sa passion avec un large public, toujours plus fidèle et nombreux au fil des concerts. Le punch, la sensibilité, l’humour et la virtuosité des six musiciens, font de Doolin’ un groupe à découvrir d’urgence au Château.

◊ Dimanche 18 septembre – Château Médiéval / 12h/20h30

Face à la Mer 

face_a_la_merUn groupe 100% féminin pour notre année cultur’elles ! Cinq filles pleines d’énergie venues de région parisienne qui pratiquent un mélange chanson-rock poétique. Face à la Mer, c’est un tout : des copines amoureuses de la poésie qui se retrouvent un peu par hasard entre filles, portées par une fraîcheur et une générosité sans pareil. Ces musiciennes assumées, audacieuses et passionnées, ont réussi, à la force de leurs bras, à se faire une place de choix dans le paysage si masculin des groupes de chanson française. Elles nous offrent des créations originales faites d’un riche mélange d’influences de l’acoustique et de l’électrique. Sur le groove explosif de la batterie et du tuba, s’entrechoquent les folles rythmiques rock’n’roll de la guitare et les mélodies colorées du violon et des claviers. Nos musiciennes ont ciselé pour vous des textes qui explorent sans détours les relations humaines, y insufflant fraîcheur et légèreté et les pimentant de coups de gueule ici et là. Rebelles, un peu, et tendres tout à la fois. Une belle et grande respiration à prendre… face à la mer.

Les Yeux d’la Tête 

digipack_2_volets_1CD_1livretPour clôturer, ce festival plongez avec ce talentueux sextet au coeur de la chanson française festive. C’est un métissage musical tout en finesse et en énergie, porté par des textes engagés, pleins d’humour, d’espoir et de poésie. Les Yeux D’la Tête entrelacent habilement gouaille parisienne, mélodies accrocheuses, énergie rock et fièvre balkanique. Un opus généreux, puissant, sensuel et dansant d’où jaillit une bonne humeur communicative. De Paris à Berlin, de Londres à Budapest, la bande de Montmartre a su lever les foules et enivrer les scènes. Une musique sans frontière teintée de rock, de swing, de rythmes tziganes, une musique sans étiquette portée par une écriture fine et efficace… Après un troisième album dédié à la liberté, c’est sur les chemins d’une tournée internationale que ces garçons font une halte, jouant de leurs instruments pour vous embarquer dans un voyage musical authentique, vivant et vibrant … Emotions garanties !

 

♦ Pour les animations voici le programme détaillé pour les deux journées : 

FPV 2016 - Flyer A5 - Horaire

 

Rappel : comme chaque année, les bouteilles en verre, les animaux ne sont pas admis sur le Festival.

Share Button

22ème Festival Patrimoine Vivant

Le programme est disponible cliquez ici

Les concerts

Vendredi 15 septembre au Palais des sports de Château-Thierry 

 CIAC BOUM
« Y’a pas à tortiller, faut qu’ça envoie ! » Pour ouvrir le bal et plonger dans l’ambiance de ce festival, faites confiance à Ciac Boum : un bal trad. du Poitou, mené par un trio qui déborde d’énergie, de gaieté et de liberté. L’esprit de la danse au bout des doigts, c’est au son du violon, de
l’accordéon et de la guitare qu’ils vous attrapent et vous font virevolter. De vieilles mélodies renouvelées avec talent, des compositions subtiles et les voilà parés d’une solide réputation chez les danseurs de France et d’Europe. Musiciens expérimentés ayant exploré l’univers de la chanson, de la mélodie, du rock progressif, défenseurs des musiques traditionnelles, danseurs, poètes… ces musiciens ne manquent pas d’atouts pour vous séduire. Danseuses et danseurs, en piste !

LES FRÈRES GUICHEN
Après avoir créé un véritable électrochoc de la musique bretonne dans les années 1990 avec leur groupe Ar Re Yaouank et un son rock qui a enflammé le public des plus grandes salles parisiennes et des festivals les plus prestigieux, les frères Guichen ont expérimenté de nouvelles formations dans les années 2000. À partir de ce moment, ils vont laisser libre cours à leur créativité et leur imagination sans limites. C’est ce duo fascinant que vous pourrez découvrir, si ce n’est déjà fait. Fred et Jean-Charles Guichen : un accordéon, une guitare et c’est parti pour un savant cocktail de musiques à danser, de compositions et d’improvisations. La musique traditionnelle de Bretagne, matinée de jazz, de rock, de musique d’Irlande est contagieuse. Elle vous envoûte littéralement, vous fait frissonner, vous emporte et vous transporte. À écouter de toute urgence sans modération !

LES SULFATEURS OCCITANS
C’est du balèti – bal populaire occitan- né de la rencontre de musiciens trad. et rock qui réveillent la polka, enfièvrent le rondeau, attendrissent la mazurka, et impulsent du rythme à la valse… Ce sont cinq musiciens à la flûte, à la graille, à la cornemuse catalane, à la guitare électrique et
aux percussions. Ils sont accompagnés de la fameuse Lucette qui mène le bal et accompagne les danseurs débutants. La danse endiablée vous mène dans le grand Languedoc avec quelques escapades en Catalogne, Galice et Bretagne. Admirez les couleurs rock des paysages, humez les accords des terres, et prenez l’énergie du soleil. Les sulfateurs occitans, c’est tout cela…et peut-être un peu plus encore.

Samedi 16 septembre au Château

DU BARTAS , polyphonie

Du Bartàs, n’est pas seulement un groupe trad. S’ils ont à coeur de faire vivre la langue du pays, l’occitan, dont ils revendiquent l’héritage, c’est aussi un prétexte à la fête, au rythme et au partage. Le travail polyphonique laisse transparaitre la complicité totale qui unit ces cinq musiciens. Un choeur puissant de cinq voix masculines alterne avec des prises de parole instrumentales colorées, au rythme de percussions mariées au timbre chaleureux du cuatro, de l’oud, de l’accordéon et du violon oriental. Du Bartàs chante les bords de la Méditerranée, l’histoire et la vie, le métissage et le quotidien. Un souffle poétique et profond, un vent de liberté aux rythmes enlevés qui donnent envie de danser.

The Celtic Social Club, celtique actuel.
The Celtic Social Club est composé d’un collectif de musiciens bretons et écossais dirigé par Manu Masko. Prévu pour ne donner qu’un concert unique il y a cinq ans, ce groupe ne cesse de se produire devant des publics toujours plus nombreux et conquis. Chacune des chansons du Celtic Social Club est une adaptation d’un air traditionnel celtique revisité par les sept musiciens et leurs invités venus d’horizons aussi différents que le rock, le blues, la folk, le reggae, le kan ha diskan ou le hip-hop. Le concept est séduisant. Une façon jubilatoire de populariser la musique celtique en désintégrant les frontières géographiques et musicales. Une musique énergique, des mélodies anciennes résolument modernes. La musique celtique explose au XXIe siècle.

Les Diables de la Garrigue

Electro-métal-tradtechno ! …

On n’en finit plus de mêler les genres. On essaie, on ose, et l’on a raison. Sortez des sentiers battus avec les Diables de la Garrigue. Emanation du groupe Goulamas’K et de compères venus d’horizons artistiques divers, c’est au final une dizaine de personnes qui gravitent autour de ce projet. Les instruments traditionnels se tordent et se disloquent au son électro-techno de Karden, auquel se mêlent vidéos, décors et couleurs. Il faut de nombreux qualificatifs pour parler de ce spectacle : mythique, féérique, frénétique mais avant tout festif. Une performance hors norme et inédite qui tient en haleine. Les murs du château n’en croiront
pas leurs oreilles. Diabolique…peut-être aussi… à vous de juger !

Dimanche 17 septembre au Château

Cécile Corbel, chanson pop enchanteresse.

Harpiste à la rousseur gaëlique. Musicienne conteuse. Auteure de chansons. Fée de légende celtique. Star au Japon. Il est difficile de décrire Cécile Corbel en quelques phrases. Elle est tout cela à la fois, mais pas seulement. Cécile Corbel est peut-être un de ces personnages de l’imaginaire arthurien dans lequel elle puise son inspiration, à moins qu’elle ne soit une héroïne de conte dont le charme subtil se répand sur les routes de France au son de sa harpe. Les studios Ghibril ne s’y sont pas trompés lorsqu’ils l’ont contactée pour réaliser la musique du film «Arrietty, le petit monde des chapardeurs» qui lui valut un disque d’or au Japon. Car la magicienne enchante, faisant fusionner avec grâce le folk celtique et les chants médiévaux turcs, les madrigaux de la période baroque et les marches irlandaises. Elle distille une musique personnelle qui charme. Laissez-vous conquérir, le philtre est puissant.

Les Animations

Tout au long du week-end retrouvez les animations sur le site du Château Médiéval.

Un flyer sera disponible sur le site du Festival.

Share Button

Partenariat 2017

Share Button

Billetterie

 

 

  • Soit à la Maison du Tourisme Les Portes de la Champagne à Château-Thierry
  • Soit à Leclerc Voyages – Centre Commercial Rue de la Plaine à Château-Thierry
  • Soit sur le réseau FNAC / Billetel / Réseau Ticketnet

FNAC billetel  ticketnet
A l’avance : Pour nous aider dans notre démarche festive, nous vous proposons le Bon de Soutien / Passeport donnant accès à l’ensemble de la manifestation pour 18€ à retirer jusqu’au vendredi 15 septembre à la Maison du Tourisme ou dans les FNAC, Carrefour, Billetterie Leclerc Voyage … et pour les étudiants, demandeurs d’emploi, comité d’entreprises, Passeport Réduit à 15€ (à la Maison du Tourisme jusqu’au vendredi 16 septembre).

Billet vendu le jour même sur le site du Festival (Paiements acceptés : Carte Bancaire, Chèque, Espèces, Chèque ANCV) 

Share Button

Visites

Casteloscope

L’histoire d’une des plus grandes enceinte médiévale d’Europe contée en 10 min ! C’est possible. Entrez, installez-vous et profitez de ce film qui retrace à travers les siècles, la vie de cette ancienne place forte. Une plongée dans l’histoire en toute simplicité à travers un son et lumière.

 

Casteloscope 2 Casteloscope 1

©VilledeChâteau-Thierry 

 

La visite des Grandes Cuisines Royales en 3D

N’hésitez pas à télécharger l’application

les cuisines royales ©ville CT

Share Button

Origines et développements d’une cité médiévale : Château-Thierry

origines et développements d'une cité médiévale François BLARY 2013

 

39€ / Disponible  à La Librairie Toute La Presse  20 Grande Rue  02400 Château-Thierry.

Share Button