Catégorie : Retrospectives

Rétrospectives des Affiches

Share Button

21ème Festival Patrimoine Vivant

pixartprinting-recto-flyer-PV-2016

Le Programme est arrivé pour le découvrir cliquez ici

 

Suite à la Commission de Sécurité qui s’est déroulée, nous avons quelques informations et recommandations à vous donner pour votre venue au Festival : 

Les vendredi 16, samedi  17 et dimanche 18 septembre, nous vous attendons pour retour le 21ème Festival Patrimoine Vivant au Palais des Sports et  sur le château médiéval de Château-Thierry. A cette occasion nous vous informons que des tirs d’artilleries médiévales auront lieu dans l’après-midi.

Si vous souhaitez venir costumés, c’est avec plaisir que nous vous recevrons, par contre pour des questions de sécurité, nous ne pouvons vous faire rentrer sur le site du festival avec des objets métalliques, même s’ils font partie du costume médiéval, une consigne gratuite, sera à votre disposition.

D’autre part il est recommandé de limiter les sacs à dos et leur contenu afin de faciliter l’entrée sur le site ainsi que le travail du service de sécurité.

◊ Vendredi 16 septembre – Palais des Sports / 19h-01h 

Shillelagh 

ShillelaghUn violoniste, un accordéoniste, un guitariste, passionnés de  musiques traditionnelles, tous trois danseurs, mettent leur inventivité musicale et leur connaissance des traditions au service de la danse. Forts des différentes pratiques acquises au fil de leurs bals, alliant savoir-faire et facétie, les trois compagnons vous emmènent dans leur univers musical. Shillelagh propose un répertoire composé à la fois de danses de la Flandre française, la région d’origine des musiciens et de danses plus génériques jouées dans toutes les régions de France. Et s’il y a mille et une manières de danser, il y a aussi mille et une manières de jouer de l’interpréter. Shillelagh joue une musique généreuse et pleine de vie. Une musique qui fait taper du pied, se lever de sa chaise, entrer dans la ronde. La complicité qui unit les musiciens est contagieuse, les spectateurs, les danseurs sont vite captivés. Dans une ambiance hors du temps, conviviale et festive, Shillelagh vous fera basculer un peu ailleurs, le temps d’un bal.

Plantec 

Plantec Awen 2Incontournable de la nouvelle scène bretonne, le trio ouvre les portes d’une musique sans limite qui nous immerge dans leur univers de musique à danser et d’électro sauvage. Plantec est avant tout un groupe de fest-noz : s’appuyant sur la musique traditionnelle bretonne, la bombarde est toujours prépondérante, c’est l’instrument principal. Un son puissant, tantôt acide tantôt rond et grave, dont les notes s’enchaînent à une vitesse folle et tissent la trame mélodique du morceau. Cependant, on est loin des groupes de folk acoustiques traditionnels : chez Plantec, l’ambiance rock-électro prédomine dans l’univers de la musique bretonne, leur style est unique.  Mais l’expérience Plantec se vit pleinement en live, le trio surprend toujours par l’énergie sauvage avec laquelle il emmène le public dans cet univers onirique en créant à chaque fois un phénomène de transe. Lorsqu’on regarde les danseurs : ça saute, ça chante, ça headbang les yeux fermés, mais toujours en rythme, et le public se laisse emporter…

Castanha é Vinovel 

photo_presse_cv2 (2) C’est un duo de musiciens biterrois qui puisent des chansons et des airs à danser dans le répertoire traditionnel occitan. Vielle à roue, accordéon, chants et rythmes se combinent pour offrir un son dans le plus pur esprit du balèti populaire. Tout s’enchaîne et ne laisse aucun répit ! On danse jusqu’à plus soif où traditions et vieux airs se réveillent. Rondeaux, polkas piquées, bourrées, mazurkas et valses tournent et claquent sur les parquets. Les danseurs se déchaînent, la musique tourne, tourne et vous entraîne… Ils sont deux, on croirait qu’ils sont dix. Percus aux pieds, instruments en main, leurs deux voix se mêlent pour mieux nous enivrer, une cure de bonheur pour conjuguer hier au plaisir d’aujourd’hui. Castanha é Vinovèl incitent et invitent le public à la danse, toutes générations confondues. « Lo Castanha e lo Vinovèl fan dançar lo monde ».

◊ Samedi 17 septembre – Château Médiéval / 14h-01h 

 

la mal coiffée ©clothilde grandgouillotLa Mal Coiffée réinvente depuis 2003 un chant polyphonique où la poésie et la langue occitane sont indissociables de l’expression populaire. La Mal Coiffée, c’est d’abord un souffle. Celui de cinq voix féminines, messagères d’une langue qui claque : l’occitan. Puisant dans le chant languedocien, La Mal Coiffée en tire un son unique, empreint d’une pulsation charnelle. Son travail polyphonique réinvente et s’enrichit chaque jour de cette matière brute, forte et généreuse, en lui apportant une touche personnelle avec pour seul accompagnement des percussions. Martelées par le tambourin, le bendir ou les cymbales, leurs polyphonies organiques et véhémentes charrient joie et passion à travers de courts poèmes, portés par cette « mal coiffée » ébouriffante. Femmes tribales, chantres de la culture occitane, elles ensorcellent sur des rythmes de transe et invitent à la danse. On ne se fait pas prier.

Ronan Le Bars Group

Ronan le Bars GroupVenez découvrir les uillean-pipes sous les doigts du virtuose de l’instrument ! Ronan le Bars vous surprendra au son de cette cornemuse irlandaise avec laquelle il explore des nouveaux horizons musicaux. Après avoir participé aux grandes formations bretonnes dont la culture le passionne, il a travaillé avec les plus grands artistes de variété apportant à leurs albums un timbre et une couleur uniques. Le concert qu’il nous propose est une création, véritable performance à l’instrument. Il mêle habilement des airs à danser et des mélodies du répertoire de la musique de Haute et de Basse Bretagne qu’il fait dialoguer avec ses propres compositions, inspirées de lieux, d’anecdotes ou de thèmes traditionnels. Le tout est remarquablement arrangé à la façon de nos cousins irlandais. Ces nombreuses originalités font de ce concert un instant unique qui laissera pour la première fois la place de lead aux uilleann pipes dans la musique bretonne.

Doolin

DoolinLogo2016-blanc (2)Doolin’ tire son nom d’un petit village de la côte ouest de l’Irlande, réputé pour sa musique traditionnelle et haut-lieu du « craic », cet esprit de fête, typiquement irlandais qui est aussi la marque de fabrique de ce groupe. Composé de six musiciens de talent, venus de Suisse, Doolin’ est considéré aujourd’hui à l’échelle internationale comme l’un des groupes les plus novateurs de la musique irlandaise dont il dépasse les frontières par la modernité de son style, son énergie et la diversité de ses influences folk, pop-rock, jazz, funk… Leur répertoire – mélange de chants et d’instrumentaux – associe aux compositions du groupe des airs traditionnels irlandais créant un style original et personnel. Si le groupe séduit les connaisseurs, en atteste le franc succès qu’il rencontre en Irlande, il sait aussi partager sa passion avec un large public, toujours plus fidèle et nombreux au fil des concerts. Le punch, la sensibilité, l’humour et la virtuosité des six musiciens, font de Doolin’ un groupe à découvrir d’urgence au Château.

◊ Dimanche 18 septembre – Château Médiéval / 12h/20h30

Face à la Mer 

face_a_la_merUn groupe 100% féminin pour notre année cultur’elles ! Cinq filles pleines d’énergie venues de région parisienne qui pratiquent un mélange chanson-rock poétique. Face à la Mer, c’est un tout : des copines amoureuses de la poésie qui se retrouvent un peu par hasard entre filles, portées par une fraîcheur et une générosité sans pareil. Ces musiciennes assumées, audacieuses et passionnées, ont réussi, à la force de leurs bras, à se faire une place de choix dans le paysage si masculin des groupes de chanson française. Elles nous offrent des créations originales faites d’un riche mélange d’influences de l’acoustique et de l’électrique. Sur le groove explosif de la batterie et du tuba, s’entrechoquent les folles rythmiques rock’n’roll de la guitare et les mélodies colorées du violon et des claviers. Nos musiciennes ont ciselé pour vous des textes qui explorent sans détours les relations humaines, y insufflant fraîcheur et légèreté et les pimentant de coups de gueule ici et là. Rebelles, un peu, et tendres tout à la fois. Une belle et grande respiration à prendre… face à la mer.

Les Yeux d’la Tête 

digipack_2_volets_1CD_1livretPour clôturer, ce festival plongez avec ce talentueux sextet au coeur de la chanson française festive. C’est un métissage musical tout en finesse et en énergie, porté par des textes engagés, pleins d’humour, d’espoir et de poésie. Les Yeux D’la Tête entrelacent habilement gouaille parisienne, mélodies accrocheuses, énergie rock et fièvre balkanique. Un opus généreux, puissant, sensuel et dansant d’où jaillit une bonne humeur communicative. De Paris à Berlin, de Londres à Budapest, la bande de Montmartre a su lever les foules et enivrer les scènes. Une musique sans frontière teintée de rock, de swing, de rythmes tziganes, une musique sans étiquette portée par une écriture fine et efficace… Après un troisième album dédié à la liberté, c’est sur les chemins d’une tournée internationale que ces garçons font une halte, jouant de leurs instruments pour vous embarquer dans un voyage musical authentique, vivant et vibrant … Emotions garanties !

 

♦ Pour les animations voici le programme détaillé pour les deux journées : 

FPV 2016 - Flyer A5 - Horaire

 

Rappel : comme chaque année, les bouteilles en verre, les animaux ne sont pas admis sur le Festival.

Share Button

22ème Festival Patrimoine Vivant

Le programme est disponible cliquez ici

Les concerts

Vendredi 15 septembre au Palais des sports de Château-Thierry 

 CIAC BOUM
« Y’a pas à tortiller, faut qu’ça envoie ! » Pour ouvrir le bal et plonger dans l’ambiance de ce festival, faites confiance à Ciac Boum : un bal trad. du Poitou, mené par un trio qui déborde d’énergie, de gaieté et de liberté. L’esprit de la danse au bout des doigts, c’est au son du violon, de
l’accordéon et de la guitare qu’ils vous attrapent et vous font virevolter. De vieilles mélodies renouvelées avec talent, des compositions subtiles et les voilà parés d’une solide réputation chez les danseurs de France et d’Europe. Musiciens expérimentés ayant exploré l’univers de la chanson, de la mélodie, du rock progressif, défenseurs des musiques traditionnelles, danseurs, poètes… ces musiciens ne manquent pas d’atouts pour vous séduire. Danseuses et danseurs, en piste !

LES FRÈRES GUICHEN
Après avoir créé un véritable électrochoc de la musique bretonne dans les années 1990 avec leur groupe Ar Re Yaouank et un son rock qui a enflammé le public des plus grandes salles parisiennes et des festivals les plus prestigieux, les frères Guichen ont expérimenté de nouvelles formations dans les années 2000. À partir de ce moment, ils vont laisser libre cours à leur créativité et leur imagination sans limites. C’est ce duo fascinant que vous pourrez découvrir, si ce n’est déjà fait. Fred et Jean-Charles Guichen : un accordéon, une guitare et c’est parti pour un savant cocktail de musiques à danser, de compositions et d’improvisations. La musique traditionnelle de Bretagne, matinée de jazz, de rock, de musique d’Irlande est contagieuse. Elle vous envoûte littéralement, vous fait frissonner, vous emporte et vous transporte. À écouter de toute urgence sans modération !

LES SULFATEURS OCCITANS
C’est du balèti – bal populaire occitan- né de la rencontre de musiciens trad. et rock qui réveillent la polka, enfièvrent le rondeau, attendrissent la mazurka, et impulsent du rythme à la valse… Ce sont cinq musiciens à la flûte, à la graille, à la cornemuse catalane, à la guitare électrique et
aux percussions. Ils sont accompagnés de la fameuse Lucette qui mène le bal et accompagne les danseurs débutants. La danse endiablée vous mène dans le grand Languedoc avec quelques escapades en Catalogne, Galice et Bretagne. Admirez les couleurs rock des paysages, humez les accords des terres, et prenez l’énergie du soleil. Les sulfateurs occitans, c’est tout cela…et peut-être un peu plus encore.

Samedi 16 septembre au Château

DU BARTAS , polyphonie

Du Bartàs, n’est pas seulement un groupe trad. S’ils ont à coeur de faire vivre la langue du pays, l’occitan, dont ils revendiquent l’héritage, c’est aussi un prétexte à la fête, au rythme et au partage. Le travail polyphonique laisse transparaitre la complicité totale qui unit ces cinq musiciens. Un choeur puissant de cinq voix masculines alterne avec des prises de parole instrumentales colorées, au rythme de percussions mariées au timbre chaleureux du cuatro, de l’oud, de l’accordéon et du violon oriental. Du Bartàs chante les bords de la Méditerranée, l’histoire et la vie, le métissage et le quotidien. Un souffle poétique et profond, un vent de liberté aux rythmes enlevés qui donnent envie de danser.

The Celtic Social Club, celtique actuel.
The Celtic Social Club est composé d’un collectif de musiciens bretons et écossais dirigé par Manu Masko. Prévu pour ne donner qu’un concert unique il y a cinq ans, ce groupe ne cesse de se produire devant des publics toujours plus nombreux et conquis. Chacune des chansons du Celtic Social Club est une adaptation d’un air traditionnel celtique revisité par les sept musiciens et leurs invités venus d’horizons aussi différents que le rock, le blues, la folk, le reggae, le kan ha diskan ou le hip-hop. Le concept est séduisant. Une façon jubilatoire de populariser la musique celtique en désintégrant les frontières géographiques et musicales. Une musique énergique, des mélodies anciennes résolument modernes. La musique celtique explose au XXIe siècle.

Les Diables de la Garrigue

Electro-métal-tradtechno ! …

On n’en finit plus de mêler les genres. On essaie, on ose, et l’on a raison. Sortez des sentiers battus avec les Diables de la Garrigue. Emanation du groupe Goulamas’K et de compères venus d’horizons artistiques divers, c’est au final une dizaine de personnes qui gravitent autour de ce projet. Les instruments traditionnels se tordent et se disloquent au son électro-techno de Karden, auquel se mêlent vidéos, décors et couleurs. Il faut de nombreux qualificatifs pour parler de ce spectacle : mythique, féérique, frénétique mais avant tout festif. Une performance hors norme et inédite qui tient en haleine. Les murs du château n’en croiront
pas leurs oreilles. Diabolique…peut-être aussi… à vous de juger !

Dimanche 17 septembre au Château

Cécile Corbel, chanson pop enchanteresse.

Harpiste à la rousseur gaëlique. Musicienne conteuse. Auteure de chansons. Fée de légende celtique. Star au Japon. Il est difficile de décrire Cécile Corbel en quelques phrases. Elle est tout cela à la fois, mais pas seulement. Cécile Corbel est peut-être un de ces personnages de l’imaginaire arthurien dans lequel elle puise son inspiration, à moins qu’elle ne soit une héroïne de conte dont le charme subtil se répand sur les routes de France au son de sa harpe. Les studios Ghibril ne s’y sont pas trompés lorsqu’ils l’ont contactée pour réaliser la musique du film «Arrietty, le petit monde des chapardeurs» qui lui valut un disque d’or au Japon. Car la magicienne enchante, faisant fusionner avec grâce le folk celtique et les chants médiévaux turcs, les madrigaux de la période baroque et les marches irlandaises. Elle distille une musique personnelle qui charme. Laissez-vous conquérir, le philtre est puissant.

Les Animations

Tout au long du week-end retrouvez les animations sur le site du Château Médiéval.

Un flyer sera disponible sur le site du Festival.

Share Button

Festival 2015

Les 20 ans du festival !

pour consulter le programme du 20 ème Festival

Affiche-PATRIMOINE-VIVANT-2015mini

 

 

 

 

 

Share Button

 

 

19ème festival – 2014

programme_2014_1

programme_2014_2 programme_2014_3 programme_2014_4 programme_2014_5 programme_2014_6 programme_2014_7 programme_2014_8 programme_2014_9 programme_2014_10

Share Button

18ème festival – 2013

 

Programme du 18ème festival du Patrimoine Vivant –  les 13, 14 et 15 septembre 2013

Télécharger le programme (.pdf ~3,3 Mo)

 

L’association Patrimoine Vivant organise depuis plus de 18 ans son Festival le troisième week-end de septembre.

 

Cette année les 13, 14 et 15 septembre le Festival Patrimoine Vivant aura lieu au Parc Saint-Joseph de Château-Thierry.

Comme à son habitude l’équipe a concocté un beau festival alliant musiques, animations, spectacles de rue et équestres, reconstitution de campements.

 

Côté musique, le vendredi sera « réservé » au bal occitano-breton, avec les groupes Ormuz et les Frères Guichen pour le breton, pour l’Occitanie la Talvera et Castanha é Vinovel. A la suite, le samedi, La Machine commencera en fin d’après-midi, mélange subtile entre le bal et le concert, une jolie transition entre la soirée de vendredi et le week-end haut en couleurs qui est prévu. Le samedi soir, Le Vent du Nord, venu du Québec ils viennent en France pour quelques concerts et terminent leur tournée chez nous et pour vous. Pour terminer cette journée, As de Trèfle, mélange de chanson française et de rock festif. Le dimanche, Ormuz revient non pas pour un bal mais pour un concert et en fin d’après-midi la troupe d’Avalon Celtic Dances viendra dévoiler la danse irlandaise, les pieds bougent et le corps reste fixe … les musiciens qui jouent avec les jeunes filles et les jeunes hommes sur scènes feront vivre les danses et animer les sets.

 

Côté animation, le week-end (le 14 et le 15 septembre), le parc Saint-Joseph, dans son ensemble sera à l’heure du Moyen-Âge. Les compagnies reconstitueront un campement, avec leurs habitudes de vie, la confection de leurs habits, de leurs armures, leur cuisine, leurs métiers et même leur chirurgie ! Grâce aux Loups de Kunnusta, les Compagnons de Bohémond, les dragonniers, l’ordre du pic du jour, …

Des artisans feront re-vivre les métiers d’arts, ainsi qu’un frappeur de monnaie, battra monnaie (et même à l’effigie de Patrimoine Vivant), un maître verrier fera découvrir aux petits comme aux grands les techniques du Moyen-Âge(en démonstration et en atelier pédagogique).

Le thème des joutes équestres sera cette année les Foires de Champagne. La Compagnie Cow-Prod, animera dès le samedi après-midi. La présentation des familles qu’animaient les foires de champagne ; trapézistes, saltimbanques, voltigeurs, cracheurs de feu, … Au soir venu la lice circulaire s’enflammera … Le dimanche les chevaliers viendront prendre place avec les saltimbanques et les jongleurs, ….

 

Sur le site du Festival vous trouverez la traditionnelle taverne du Festival ainsi qu’un point de restauration avec le retour des crêpes de Festival Patrimoine Vivant cette année.

 

Le site est accessible aux Personnes à Mobilité Réduite, les poussettes peuvent parcourir le Parc Saint-Joseph. De plus, cette année nous renouvelons le « coin bébé », les parents et les bébés ont un espace rien que pour eux, pour changer bébé, le rafraîchir ou encore faire chauffer son repas, …

 

L’équipe des Bénévoles de l’Association Patrimoine Vivant vous donne rendez-vous dès le vendredi 13 septembre à 18h30 au Parc Saint-Joseph à Château-Thierry !!!!!!

 

Vendredi 13

18h30 – ORMUZ

Vidéo : http://vimeo.com/50293234

Ormuz c’est une double rencontre : celle du rythme et des voix, celle du Québec et de la Bretagne. De cette union naissent des thèmes à danser, des chants à reprendre, des mélodies à écouter. Aux polyphonies québécoises soutenues par la tape des pieds et agrémentées de reels aériens répondent la transe des gavottes et des plinn de Bretagne, musique terrienne s’il en est. L’essence d’Ormuz est finalement celle de l’énergie et du métissage de ces deux terroirs.
Depuis l’été 2003, Ormuz n’a cessé de faire évoluer son répertoire, en le confrontant à des oreilles diverses et nombreuses. La participation à plusieurs événements notables, l’enregistrement en février 2008 d’un premier album « Airs de rien » et en avril 2009 du deuxième opus « Le Bambocheur » ont façonné le groupe jusqu’au quintet actuel.

20h15 – LA TALVERA

Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xoaham_la-talvera_music
http://www.youtube.com/watch?v=W-RejUrcjFI

La Talvera, c’est le bord du champ qu’on ne laboure pas, où les herbes folles et sauvages se côtoient et se mélangent…C’est dans cet espace de liberté que naissent les chansons de Daniel Loddo, et qu’elles surgissent, tchatchent et tapent s’il le faut, roucoulent et rigolent, éructent et s’énervent, réveillent et secouent.
La Talvera évolue au croisement des cultures…des styles musicaux, des langages…
On les retrouve au détour des chemins et au fil des ans en compagnie de Massilia Sound System et Moussu T (depuis 1997), de Marc Minelli (chanteur de rock, 2008), de musiciens bretons (depuis 2008), et du brésilien Silvério Pessoa (depuis 2003)…
Parce que pour La Talvera, la musique traditionnelle, loin d’être immuable et figée, est le lieu de tous les possibles, de toutes les rencontres, de tous les combats et de toutes les révoltes.
Et La Talvera se met à table autour de ces ingrédients multiples qui entrent petit à petit dans une recette locale, nouvelle et ancienne, qui se laisse agrémenter de quelques saveurs venues d’horizons à la fois lointains et proches.
Parce que la chanson du peuple a le même sens partout…
Aujourd’hui La Talvera, c’est un groupe, certes, de musique occitane, mais également inclassable et bigarré. Ni ragga, ni world, ni exclusivement traditionnel, elle est empreinte de ses multiples rencontres et voyages…

 

22h00 – Les FRERES GUICHEN

Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=8SDAuSxGp9c

Fred à l’accordéon, Jean Charles à la guitare, voilà 20 ans que ces deux frères nous font rêver, frissonner, danser, suer avec leur musique. Qu’importent les mots, les lieux, les situations : leur musique laisse rarement indifférent. Propulsés par l’énorme succès du groupe Ar Re Yaouank, phénomène musical qui a bouleversé le paysage musical breton dans les années 90, Fred et Jean Charles proposent aujourd’hui des compositions qui allient avec force et conviction, l’authenticité d’une inspiration pétrie de tradition à l’énergie des musiques actuelles. 20 ans de scène, des tournées à travers le monde, 9 albums, des centaines de concerts, une envie toujours aussi vive de convaincre le public, font que les Frères GUICHEN sont une référence incontournable de la scène bretonne et folk celtique.

 

23h45 – CASTANHA é VINOVEL

Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=s3E1g189Z78

CASTANHA e VINOVEL (Prononcer castagne et binobel)
Castanha é Vinovèl est un duo de musicaïres biterrois créé en l’an 2007.
Ils puisent des chansons et des airs à danser  dans le répertoire traditionnel occitan.
Vielle à roue, accordéon, chants et rythmes se combinent pour offrir un son dans le plus pur esprit du balèti populaire.
Castanha é Vinovèl incitent et invitent  à la danse le public, toutes générations confondues.
« Lo Castanha e lo Vinovèl fan dançar lo monde »

La musique de Castanha e Vinovèl est résolument tournée vers le partage et la convivialité, à l’image de la terre d’Occitanie dont ils sont originaires. L’Occitanie qui couvre presque toute la moitié sud de la France, les vallées alpines du Piémont en Italie et le Val d’Aran en Espagne, a toujours été une terre d’échanges et de rencontres. De plus, l’adaptabilité de ce duo est totale, ils peuvent se produire aussi bien en semi-acoustique sur une petite place de village que sur la scène des plus grands festivals, et c’est cette légèreté et cette mobilité qui permet de proposer des coûts de diffusion et de transports adaptés aux réalités du marché actuel. De cette analyse est né tout naturellement le désir de proposer cette musique hors de nos frontières géographiques et linguistiques en espérant offrir aux populations rencontrées un peu de la richesse de notre patrimoine occitan, avec pour seul étendard, la bonne humeur qui, elle, n’a pas de frontière.

——————-

Samedi 14

18h00 – LA MACHINE

Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=crsRMTqPtKA

Appelé le gang, c’est la formule musicale qui te transporte ailleurs !

A partir du couple vielle/cornemuse, emblématique de la musique du Centre France, la Machine propose une musique sinueuse et hypnotique. Le couple percus/contrebasse assure un groove inimitable, une assise rythmique chaloupée où l’on retrouve des sonorités afro-cubaines. La voix, au vibrato si particulier et au timbre très éloigné de ceux habituellement prêtés aux voix trad’, revisite de façon surprenante les chansons du répertoire collecté.
Les mots sont anciens, mais étonnamment actuels !

 

20h30 – Le VENT DU NORD

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=adLOtbUrcg8

Depuis sa fondation en août 2002, Le Vent du Nord a connu une ascension fulgurante. Récipiendaire de nombreux prix prestigieux – dont deux JUNO – le quatuor est désormais l’une des formations trad québécoises les plus estimées à travers le monde. Le groupe est aujourd’hui formé des chanteurs et multi-instrumentistes Nicolas Boulerice, Simon Beaudry, Olivier Demers et Réjean Brunet. Les chansons qu’interprète Le Vent du Nord sont des œuvres tirées du répertoire traditionnel et des compositions originales. Sur scène, les quatre complices atteignent des sommets de pur bonheur qu’ils ont le don de partager avec tous les publics. Le Vent du Nord a le talent de livrer en spectacle une musique qui fait danser toutes les foules autant qu’elle sait émouvoir. Une musique qui, sans aucun doute, est bien de son temps.

22h45 – AS DE TREFLE

Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=cBOjTC_z56A

AS DE TREFLE est un groupe de Rock Alternatif composé de quatre musiciens Tourangeaux.
L’aventure AS DE TREFLE c’est 15 ans d’une expérience musicale commencée entre potes dans un garage à l’automne 1996, 5 albums (80 000 exemplaires vendus au total), plus de 800 concerts à travers toute la France et l’Europe… mais surtout « la preuve vivante qu’a mille lieues des hits parades faisandés, le véritable talent parvient à se faire entendre. »
Le quatuor, toujours fidèle à son modèle d’autoproduction, a su se faire un nom sur la scène Française par le bouche à oreille et une pléiade de concerts ébouriffants qui ont forgé leur réputation. Mais ce serait occulter d’autres facettes du groupe, comme cet humour grinçant, évoquant les regrettés VRP, une irrésistible énergie rock rappelant la scène alternative française des années 1980 et des textes bien envoyés dans la lignée des grands noms de la chanson Française.
Le premier album « Haut les Nains » voit le jour en 1999. Complètement loufoque, entre rock déjanté et chanson acoustique, AS DE TREFLE sème un petit grain de folie dans un rock français moribond. Résultat : meilleure vente d’album autoproduit sur l’année 2000 !

En mai 2003, le deuxième album « Sans les Mains » sort et remporte un vif succès aussi bien auprès du public que des critiques. Le groupe est remarqué aussi pour ses prestations scéniques de plus en plus sur vitaminées.
Le groupe sort un DVD Live « Merci, Bonsoir » en 2005 qui réjouira les fans de la première heure. Enregistré chez eux à Tours, ce live chaud bouillant confirmera ceux qu’on pensait d’eux : un vrai groupe de scène !
Après 3 années de tournée, en mars 2008, le très attendu « Houlala », leur troisième album studio, enregistré sous la Houlette de Terence Briand, confirme encore une fois la popularité du quatuor
Après 150 concerts du « Houlala Tour » en France mais aussi en Allemagne, Suisse, République Tchèque ou le groupe croise Shaka Ponk, Skip the Use, Les Ogres de Barback, Elmer Food Beat ou encore Zenzilé, AS DE TREFLE décide de réaliser une captation vidéo du dernier concert de la tournée chez eux à Tours à l’Escale. Ce double CD Live (mixé par Fred Norguet) + DVD Live (réalisation Les Films du Réel) sobrement intitulé « Houlalive » sort chez l’Autre Distribution à l’été 2010.

 ——————-

Dimanche 15

15h00 – ORMUZ

Vidéo : http://vimeo.com/50293234

Ormuz c’est une double rencontre : celle du rythme et des voix, celle du Québec et de la Bretagne. De cette union naissent des thèmes à danser, des chants à reprendre, des mélodies à écouter. Aux polyphonies québécoises soutenues par la tape des pieds et agrémentées de reels aériens répondent la transe des gavottes et des plinn de Bretagne, musique terrienne s’il en est. L’essence d’Ormuz est finalement celle de l’énergie et du métissage de ces deux terroirs.
Depuis l’été 2003, Ormuz n’a cessé de faire évoluer son répertoire, en le confrontant à des oreilles diverses et nombreuses. La participation à plusieurs événements notables, l’enregistrement en février 2008 d’un premier album « Airs de rien » et en avril 2009 du deuxième opus « Le Bambocheur » ont façonné le groupe jusqu’au quintet actuel.

 

18h00 – AVALON CELTIC DANSES

Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xgy26j_avalon-celtic-dances-irlande_music

AVALON CELTIC DANCES est un show original et varié qui propose un voyage complet dans la tradition irlandaise la plus authentique, au travers de chorégraphies d’une énergie à couper le souffle. Sur scène, les artistes réalisent une prestation sans filet qui emporte le public dès les premiers instants du spectacle. La mise en scène innovante de Catríona Ní Leamhcán puise dans le registre de la comédie musicale, aussi bien pour offrir des tableaux évoquant l’ambiance incomparable des pubs irlandais, des brumes du Donegal, des lacs du Connemara ou des montagnes du Kerry, que pour présenter des défis pleins d’humour entre danseurs et musiciens.
L’équipe est composée des meilleurs virtuoses de la danse et de la musique irlandaise, offrant au public le standard le plus élevé en la matière : les danseurs sont emmenés par Ciaran Devlin (Derry), Sophie Purcell (Kilkenny/Londres), Aoífe Kennedy (Dublin, plusieurs fois championne du monde de danse irlandaise), Johnny Finnegan (Belfast) ou encore Jordan Osborne (Glasgow, championne du monde également), tous ‘lead dancers’ de Lord of the Dance, Riverdance et Feet of Flames. Un incroyable concentré de talents qui ne se retrouve dans aucun spectacle du même type, et place d’emblée AVALON CELTIC DANCES comme un show d’une qualité inégalable. Parmi les musiciens, dont la prestation exceptionnelle laissera le public bouche bée, citons le chanteur et bouzoukiste écossais Jamie McMenemy (ex-membre du légendaire groupe Battlefield Band), ou Marc Pollier, l’un des meilleurs uilléann-pipers au monde d’après Irish Music Magazine.


Vu par plus de 300 000 spectateurs en France, AVALON possède les meilleures références en matière de festivals celtiques : Kann al Loar de Landerneau, Celtiques de Guérande, Nuits Celtes de Caussade, Celtival de Tarbes, Saint-Loup de Guingamp, Nuits Celtes en Gévaudan, Les Filets Bleus de Concarneau, Festival de Cornouaille (Quimper), Les Nuits salines (Batz-sur-Mer), Festival du Chant de Marins de Paimpol.

 

Share Button

17ème festival – 2012

Programme du Festival Patrimoine Vivant les  14, 15, et 16 septembre 2012

 

 

Téléchargez le programme :

Tarifs : (14 – 15 – 16 Septembre 2011)

  • Le Vendredi : 8€
  • Le Samedi : 8€
  • Le Dimanche : 7€

Les 3 jours :

  • Plein tarif : 15€
  • Tarif réduit : 12€ (pour les étudiants, demandeurs d’emplois – sur présentation de leur carte -, groupe de plus de 15 personnes)

Gratuit pour les enfants âgés de moins de 10 ans accompagnés.

Réservations à l’Office de tourisme : 03.23.83.51.14 et sur BILLETEL

Pour vous rendre au festival, adoptez le covoiturage  !  www.aisne-covoiturage.com

Share Button

16ème festival – 2011


Programme du Festival Patrimoine Vivant les  16, 17, et 18 septembre 2011

 

 

Téléchargez le programme !

Programme_Patrimoine_Vivant_2011 (.pdf ~ 2.0 Mo)

.

Tarifs : (16 – 17 – 18 Septembre 2011)

  • Le Vendredi : 8€
  • Le Samedi : 8€
  • Le Dimanche : 7€

Les 3 jours :

  • Plein tarif : 15€
  • Tarif réduit : 12€ (pour les étudiants, demandeurs d’emplois – sur présentation de leur carte -, groupe de plus de 15 personnes)

Gratuit pour les enfants âgés de moins de 10 ans accompagnés.

Réservations à l’Office de tourisme : 03.23.83.51.14 et sur BILLETEL

 

Pour vous rendre au festival, adoptez le covoiturage  !  www.aisne-covoiturage.com

.

.

Vendredi 16 septembre 2011 – Ouverture des portes à 19 heures.

GODE MORNINGUE – 20h00

Nous ouvrons le 16° Festival Patrimoine Vivant avec notre groupe fétiche, mais sans sa taverne. Depuis ils ont fait comme le bon vin et avant de commencer leur tournée internationale, ils nous délivrent leur bonne humeur et leur joie de vivre. Venez chanter avec eux, venez chanter avec nous, le 16º festival PATRIMOINE VIVANT ne fait que commencer.

 

COURIR LES RUES et sa BAND’ – 21h45

Les cuivres se déhanchent et swinguent à toutes berzinque. Façon gentlemen, les Courir les Rues revêtent leur plus beau smoking pour nous entraîner vers des rythmes chavirés, ne se gênant pas pour mixer joyeusement les goûts et les couleurs. Un spectacle exceptionnel !! Un univers musical complètement cuivré au service des textes et des mélodies. Partant de la rencontre entre la chanson et la tradition des big-bands. Courir les Rues nous propose un spectacle actuel et original. Les arrangements sont pointus : tantôt swing, tantôt latin, tantôt fanfare tourbillonnante.

Maxime Tailliez : guitare, alto, chant / Jean-Baptiste Bridon : trompette, chant / Louis Galliot : contrebasse, chant / Olivier Ronfard : accordéon, guitare, trombone, chant / Julien Charbonnier : batterie, percussions / Robin Ducruet : trombone / Raphaël Illes : saxophone alto / Sébastien Tondo : saxophone baryton / Jean-Hervé Michel : saxophone ténor / Nicolas Bruche : trompette

 

 

 

Samedi 17 septembre 2011 – Ouverture des portes à 14 heures.

CARRE MANCHOT – 15H00

Groupe phare de la musique à danser bretonne, Carré Manchot c’est la transe, l’énergie, le bonheur de faire danser et de faire vibrer les parquets des Festnou Noz de Bretagne, d’ailleurs et cet après-midi celui du Parc St-Joseph.

 

SHOEPOLISHERS – 18H00

La pastille miracle contre la morosité. Sur scène, c’est la grosse fête, les 4 cireurs de pompes s’en donnent à cœur  joie et jouent avec le public qui en redemande encore et encore. Leur musique est un mélange savamment orchestré de Pogues, de Blankass et de Marcel et son Orchestre. Attention leur bonne humeur est contagieuse.

 

FELOCHE – 20H00

Une étonnante musique s’échauffe dans le corps nerveux de Feloche, une sorte de chanson rock cajun. Tout feu tout flamme, ce brouilleur de cru du bayou pousse sa voix éraillée et sa mandoline vaudou sur des harmonies tendues qui détonnent dans le paysage musical. Il décale tous les genres avec une énergie folle et crée un son inédit et actuel, tout à la fois fiévreux et flottant, doux et frénétique, dissonant et mélodique.

 

 PRIMA NOCTA – 21H00

La plupart des airs joués par PRIMA NOCTA sont des airs traditionnels ou issus de mélodies médiévales mais leur interprétation est unique. On y prend vite goût et nos mains et nos pieds nous démangent vite. A écouter et à danser…

 

KARPATT – 23H00

Longtemps classé dans la mouvance jazz manouche KARPATT ce sont avant tout des chansons en français. Leur « son » emprunte diverses directions pour être rumba ou alors fond reggae, voire rock mais toujours avec un fond tziganne voir catalan. Les textes de KARPATT sont des odes populaires et poétiques.

 

 Dimanche 18 septembre 2011 – Ouverture des portes à 12 heures.

 PRIMA NOCTA – 13H30

 

BRICK A DRAC – 15H30

Il y a une part de mysticisme et une autre de modernisme dans la musique de BRIC A DRACK, leur inspiration est issue des légendes occitanes et celles avec farfadets, sorcières, loups, fées et sirènes. Elle est partagée entre les airs traditionnels occitans revus et leurs compositions personnelles qui dégagent une ambiance puissante dans l’âme de la musique Trad du 21º siècle.

 

LES VIEILLES PIES – 18H30

Les six musiciens de Vieilles Pies composent leur style, une déferlante survitaminée avec des textes réalistes sur la vie quotidienne, ses questions, ses petits bonheurs… Un mélange de chanson française, de jazz, de musette et même de klezmer. Un esprit chaleureux et survitaminé. Un style qui rassemble les générations et c’est ensemble que nous tournerons la page du 16º Festival Patrimoine Vivant.

Share Button

15ème festival – 2010

.

Télécharger le programme : Programme_Patrimoine_Vivant_2010 (.pdf ~ 1.5 Mo)

Télécharger le plan du festival :  Plan_Festival_Patrimoine_Vivant_2010 (.pdf ~ 715 Ko)

.

Programme du Festival Patrimoine Vivant les 17, 18 et 19 septembre 2010


TG-title

Tournée Générale :

« Tournée Générale. Une guitare, une basse, un accordéon : des textes allant de la brève de comptoir aux sentiments les plus profonds, voilà les ingrédients constituant la TG ! Certains appellent ça ‘‘guinguette à crête’’ d’autres ‘‘chanson à texte’’, en tout cas une chose est sûre c’est que sur scène ça envoie ! Entre guinche et festoyades la poésie se mêle à la colère sous le son de l’accordéon. De leurs problèmes, ils ont fait une fête qui circule partout et ailleurs, ça continue et c’est loin d’être fini… Ces trois gaillards là, il ne faut pas leur en promettre ! A l’instar d’une bière, un vent de délire flotte sur une mousse généreuse, et le liquide ambré pétille de mille malices et autres impertinences. C’est du tonique qui donne des fourmis dans les pieds et de l’air frais dans la tête. A consommer goulûment ! »


Marcel-title

Marcel et son Orchestre :

Se définissant comme le meilleur groupe de « Ska-Punk Moules Frites », Marcel et son Orchestre mêle un punk rock agressif avec des mélodies entraînantes jouées au trombone, à la trompette  et au saxophone (Tof et Tibal). Les paroles totalement déjantées racontent leurs escapades dans le nord de la France (« 62 Méfie-Te »), en hommage à leur région d’origine ou encore leur mépris pour les « Y’a qu’à… » et des « Faut qu’on… » (« Arrête ton crin-crin »).

Kwak-title

Kwak :

«  Kwak. Groupe de rock dans les cafés de Paris et de Bretagne, Kwak c’est cinq musiciens qui nous font voyager entre blues, rock et musiques improvisées grâce à un somptueux mélange de neuf instruments (harmonica, scie musicale, guitare, percussion, flûte…). Adepte de la dérision et cultivant la naïveté et l’ironie pour défendre ses idées, Kwak vous fera bouger par ses musiques rythmées. »


Startijenn-title

 

Startijenn :

« Phénomène désormais incontournable de la scène bretonne, Startijenn s’affirme comme une référence. Depuis leur premier album sorti en 2006, ils n’ont cessé d’écumer les scènes aussi bien de Bretagne qu’à l’étranger. Témoignant de leur vitalité et de leur créativité, ils sortent en 2008 un deuxième album : ‘‘Pakit holl !’’. Avec un son rock, un sens de la mélodie et de la composition qui leur est propre,la musique de Startijenn interpelle. Ces cinq jeunes musiciens ont de l’énergie à revendre ! Symbole d’une jeunesse fière de sa culture et vivant avec son temps. Startijenn n’a pas fini de se faire remarquer. »


Soldat-title

Soldat Louis:

Soldat Louis est un groupe de rock originaire de Lorient qui mélange la musique traditionnelle de Bretagne  avec les instruments classiques du rock – guitare électrique ainsi qu’acoustique, batterie, basse etc. – la cornemuse  écossaise (biniou braz en breton) et la bombarde en ce qui concerne la musique traditionnelle. Les deux membres fondateurs, toujours présents au sein du groupe aujourd’hui, sont Renaud Detressan (alias Gary Wicknam) et Serge Danet (alias Soldat Louis).

Esquisse-title

Esquisse :

«  un groupe de fest noz comme on les aime, à la forte présence scénique, avec un son et un style unique. Sur scène, Esquisse démontre l’intérêt du live, de l’improvisation, afin que chaque concert soit un instant nouveau. Comment dire ? Du breton- trad- junky -jazz- rock- roumanophile… »


Comite-title

Le Comité :

«  à la croisée de la musique traditionnelle et du reggae-aggamuffin ; ce premier album concrétise la fusion de deux groupes d’influence occitane : La Fabrique et Joglar’vern. Les sept musiciens se réapproprient alors les lois du folklore en les réactualisant et laissant ainsi se libérer des nouvelles sonorités et un esprit résolument rock. A l’instar des Fabulous Trobadors qui ont su rendre populaire les musiques trad et festives, Le Comité s’adresse naturellement à toutes les générations. La deuxième moitié de l’album se montre proche des musiques des bals traditionnels au son de l’accordéon, du violon et de la mandoline. La chaleur humaine se mélange simplement aux rythmes ensoleillés et vitaminés. Cette galette charmera les amoureux de la fête, de la danse et du métissage dès la première écoute. »

  • article extrait de Mondomix (septembre/octobre 2008) , au sujet de leur album :

« Aux Fabulous Trobadors, La Talvera, le Massilia…, cette lignée de tchatcheurs occitans, on peut désormais rajouter : L Comité. Ce collectif d’Auvergnats nous propose, avec ce premier disque, de rentrer dans un monde où des voix claires et puissantes viennent servir des texte originaux , souvent drôles. Le tout est soulignés par des musiques élaborées à base de violon et d’accordéon diatonique, de basse et de percussions. Reconnu comme un groupe de scène prometteur, Le Comité donne avec cette rondelle une belle tranche de leur efficace et brillant talent. Preuve, une fois de plus due l’un des belles langues de l’hexagone, aujourd’hui reconnue dans la Constitution Française (oui, Monsieur !), n’a rien à envier à l’anglais pour le phrasé et la puissance des mots. Rock, pardon, trad’is not dead ! “

Tram-title

Tram des Balkans :

« Tram des Balkans, des bêtes de scènes. Tram des Balkans, c’est enthousiasmant et ce n’est rien de le dire. Imaginez cinq musiciens talentueux (clarinette,violon, accordéon, contrebasse, batterie), avec parmi eux trois chanteurs, dont le plaisir d’être sur une scène est un évidence. Ils rendent leur joie communicative sur un répertoire traditionnel ou original inspiré de la musique d’Europe centrale et de l’Est. Sur cette trame balkanique, ils ajoutent des touches de ska, de free-jazz ou de sons venus d’Irlande. Un super contact avec le public et suffisamment d’émotion, d’humour et de chaleur pour redonner du baume au cœur à une armée dépressive. »

Atre-title

Compagnie de l’Atre :

«  A la nuit tombée, d’étranges personnage façonnés par la compagnie de l’âtre joueront avec le feu et la lumière. Un effet surprenant et saisissant les jongleurs disparaissent dans le noir, ne laissant que les traînées lumineuses des balles. Des sphères de lumière se forment autour des corps des danseurs, qui oscillent et accélèrent d’un manière réellement hypnotique. De l’envoûtement des flammes et des formes tournoyantes naissent l’émotion et l’admiration. Ainsi, petits et grands, rêveront ç un monde hors du temps, rempli d’illusions et d’artifices…

  • « danses de feu par la compagnie de l’Atre, Un spectacle de feu, où se mêlent

la danse et la manipulation d’objets enflammés. L’ Atre est l’alchimie de cette troupe passionnée de jonglage, de danse et de pyrotechnie . La compagnie aspire à diffuser les arts du feu. En couple, en trio ou tous ensemble, ils traversent toutes les contrées pour éveiller en chacun de nous la féerie et le rêve, l’exaltation de la magie du feu…


Druzhina-title

Druzhina Hansa :

DRUZHINA-HANSA est une association (loi 1901) de reconstitution historique. Ils représentent une troupe de mercenaires/artisans/commerçants suédois du Xe siecle: des varègues (des vikings de l’est).

Share Button

14ème festival – 2009

Groupes :

– AS DE TREFLE
– L’ART A TATOUILLE
– BELTAINE
– BERTRAND &
– COURANT D’EIRE
– THE BOOZES
– THE JAMBONS
– WIG A WAG

Animations Médiévales :

– Les BALADINS de la Vallée D’argent
– Les FAYDITS de CHAMPAGNE
-L’ORDRE du PIC du JOUR

affiche14-2009
Affiche 14ème festival 2009
Share Button